Visite de Santiago de Chile - Ski à la Parva (Chili)

Après nos 24H00 de bus nous séparant du nord du pays nous arrivons à Santiago de Chile, la capitale du pays. C’est une énorme mégalopole qui va nous accueillir pour les jours à venir et à première vue cette ville très grande peut être impressionnante ... toutefois, fort de nos expériences précédentes (Johannesburg, Bangkok, Tokyo ou encore Mexico) nous ne nous laissons pas impressionner aussi facilement. Un réseau de métro dessert les principaux quartiers de la ville et permet de se déplacer sans problème ... pour l’anecdote, celui-ci a été construit par des français et il amusant de se retrouver dans un métro quasiment similaire a celui de Paris après tant de temps.

Nous faisons le tour de quelques auberges toutes complètes puis finissons par nous installer à l’hôtel San Patricio, pas très loin de la place Brasil, ambiance familiale et personnel sympa, à 6000 pesos la nuit avec petit déjeuner c’est l’un des moins cher de la ville ... après c’est sur que l’eau n’est pas toujours très chaude et qu’il n’y a pas de chauffage dans la chambre mais bon ... on fait avec !

En effet il ne fait pas chaud à Santiago, il faut dire que nous sommes en plein hiver et que celui-ci est particulièrement rude sur toutes l’Amérique latine. Il a même neigé en ville alors que cela n’était pas arrivé depuis 50 ans ! D’un autre coté cela peut avoir ses avantages, en effet à quelques kilomètres de la ville se trouvent des chaines montagneuses qui ont parfaitement été aménagées pour la pratique du ski ... nous ne nous sommes pas fait prier pour aller les voir de plus prés.

Il est possible de se rendre à la journée dans l’une des quatre stations de ski dans les environs de Santiago, nous avons opté pour La Parva. Pour ne pas avoir à se prendre la tête il est possible de passer par une boutique (Ski Total ou Ski Tur) qui s’occupe du matériel, du transport et même des forfaits si vous le souhaitez. Toutefois cela a un coût qui est assez important pour une seule journée ... la location du matériel (chaussures, ski, bâtons) revient à 16 000 pesos, le transport aller-retour coute 8 000 pesos et le forfait des remontées mécaniques pour la journée est à 24 500 pesos !! Les prix sont plus ou moins similaires pour les autres stations.

C’est cher mais qu’est ce que c’est bon ... nous avons passés deux journées sur les pistes à profiter d’une neige d’une qualité exceptionnelle sous un ciel bleu et un soleil intense. De plus comme nous y sommes allés en semaine nous avions la station et les pistes pour nous ... pas une seule fois nous n’avons eu à faire la queue pour les remontées mécaniques, nous pouvions nous arrêter comme nous le souhaitions pour faire nos petites vidéos ... Après quelques descentes pour retrouver ses repères (nous n’avions pas pratiqués depuis plusieurs années), les sensations reviennent et le plaisir avec ... par contre physiquement nous ne sommes pas au point et les cuisses comme les mollets chauffent très vite ... je ne vous parle pas des courbatures les jours suivants ...

En dehors du ski, la ville de Santiago est très agréable à vivre et nous n’avons pas vu le temps passer, il est bon de se promener dans ses rues piétonnes remplies de commerces, de découvrir ses musées, ses cinémas (nous avons bien rattrapé notre retard) et ses espaces verts ... il n’y a pas trop de pollution et nous ne sommes pas trop loin du centre ville ce qui nous permet de quasiment tout faire à pied. Comme dans tout le pays la vie est chère et l’argent par vite, c’est donc le retour des salades, le plus commode, le moins cher et le plus rapide à préparer, déjà 7 mois que nous mangions tous les jours au restaurant ...

Contrairement à ce que nous avions envisagés au départ nous n’irons pas plus dans le sud du pays car le froid, le vent et la neige semblent être au programme. Au final nous n’aurons pas vu grand-chose du pays ... encore un pays où il va falloir que l’on revienne ... à la bonne saison cette fois. Nous partons donc directement pour l’Argentine avec comme première étape Mendoza (8 000 pesos le trajet de 8H00).

Xavier le 02 août 2007

<< Ville de San Pedro de Atacama

Intervention à l'école française de Santiago de Chile >>

2006 - 2021 © TMTDM